Albertini, l’art verrier depuis cinq générations

Depuis 1925, la société Albertini est la dernière et seule entreprise de France à faire perdurer l’art verrier artisanal.

 

Installée depuis son origine à Montigny les Cormeilles dans le Val d’Oise, l’entreprise perpétue son art depuis que l’ancêtre Raphael Albertini, vénitien comme il se doit, inventa une technique de fabrication de pâte de verre colorée. Nanti de ce précieux secret de fabrication, son petit  fils Jules, fuyant le fascisme  viendra s’installer en France en 1925.  Coup de chance du destin, le jeune homme sera désigné pour le réalisation du verre des nombreux vitraux de la basilique de Lisieux en construction. 

Le mosaïste Pierre Gaudin, le chargera de fabriquer les  quelques 2000 m² de mosaïque et de pates de verre destinée aux décors de la basilique. l’entreprise prend son envol  sur les fonts baptismaux de ce haut lieu du patrimoine national.  Cinq ans plus tard, Jules Albertini inventera les dalles de verre. Les maîtres verriers du monde entier qui vont alors faire résonner cette palette de plus de 1500 coloris dans les vitraux qui éclairent l’histoire de l’art du XXe siècle.

We cannot display this gallery

l’alliance de la matière et du feu

une dizaine d’éléments différents entrent dans sa  composition de la pâte de verre. Ce mélange de sable et de silice est associé à plusieurs autres substances , notamment pour lui donner texture et couleur. La préparation en poudre va devoir être cuite pendant une nuit entière à plus de 1500°. La fascinante matière devenue liquide sera  ensuite prélevée à la louche, pressée puis recuite plusieurs jours dans des fours de recuisson dont la température baisse progressivement. .

Un brillant avenir 

Les formules secrètes de ces savantes potions sont conservées et transmises de génération en  génération tel de secrets d’alchimiste.   Jalousement et fièrement gardé, les processus de fabrications franchissent les époques et les modes. Après Gérard Albertini qui reprit les rènes de l’entreprise avec Son épouse Marguerite. Aujourd’hui leur fille Chrystèle maintient haut le flambeau de la qualité et de la tradition. Nul doute que la jeune femme, meilleure ouvrier de France fera longtemps encore briller ce savoir faire unique en France. 

http://www.societe-albertini.fr/

Albertini

photos Gilles Targat

 

 

This entry was posted in blog, reportages, reportages et commandes and tagged , , , , , , , , , , , , , , .

Post a Comment

You must be logged in to post a comment.